Règlement intérieur

Préambule

Conformément au projet d’établissement, l’accueil et l’accompagnement de chaque étudiant s’effectuent de manière individuelle et personnalisée dans le cadre collectif. Les enseignants et personnels de l’établissement feront respecter le présent règlement intérieur par délégation du Directeur.

ASSIDUITE

L’assiduité est obligatoire à tous les cours, travaux dirigés, stages, etc…
Des autorisations spéciales d’absence peuvent être accordées à titre exceptionnel par le Directeur des Études sur demande motivée de l’étudiant (par exemple : Décès d’un parent proche, Convocation à l’examen du permis de conduire…etc…)

Les absences consécutives à une maladie, un accident ou un cas de force majeur doivent être justifiées dans les 24 heures à l’administration, soit par téléphone (tuteur légal), soit par fax et confirmées par un document. Pour les problèmes de santé, seul le certificat médical fera foi. Les ordonnances médicales ne sont pas des justificatifs.

À tout moment, le Directeur des Études peut décider de faire effectuer des contrôles de présence.
La mise en œuvre de ces contrôles implique qu’une suite soit donnée à la procédure adoptée, soit oralement, soit par émargement d’une liste d’étudiants. Tout refus sera considéré comme une absence.

Toute absence donne lieu à l’établissement d’un « constat d’absence » et sera considérée comme effective jusqu’au moment où à son retour l’étudiant se présentera auprès de la Scolarité.

Toute absence non justifiée pendant le cours et tout retard peuvent provoquer l’exclusion temporaire par l’enseignant.
La répétition de ces absences ou retards est portée à la connaissance du Directeur des études et peut entraîner des sanctions plus sévères conformément aux dispositions en la matière de l’Université Cheikh Anta Diop.

Toute absence justifiée lors d’un contrôle de connaissances entraînera un examen de rattrapage en fin de semestre.
Tout étudiant ayant enregistré plus de deux (2) mois d’absence cumulée voit son année invalidée.

En principe les étudiants bénéficient des congés scolaires en cours d’année selon le calendrier universitaire annuel arrêté par le Rectorat de l’UCAD.
En cas de nécessité, la Direction, en accord avec le Conseil scientifique du CURI, se réserve le droit d’y apporter des modifications pour le bon déroulement des formations.

CONTROLE DES CONNAISSANCES

Le travail fourni et l’acquisition des connaissances des étudiants sont contrôlés d’une façon régulière et continue. L’unité de base pouvant donner lieu à un contrôle sera l’EC (élément constitutif des Unités d’enseignement), sachant qu’un EC peut faire l’objet de plusieurs contrôles.

Le contrôle de connaissances est destiné à s’assurer que tout étudiant a acquis le niveau justifiant la validation des Unités d’Enseignement constitutifs du diplôme correspondant au cycle poursuivi.

Les coefficients des différents Éléments constitutifs (EC) d’une UE sont rappelés par la Direction des études en début d’année scolaire.

les contrôles de connaissances peuvent prendre diverses formes notamment :

  • Test individuel

  • Test en travail dirigé ou bureau d’étude

  • Compte rendu de travaux pratiques

  • Projet, Mini-projet

  • Micro projet ou travail d’études personnelles

  • Étude de dossier

  • Travail de groupe

  • Mémoire, etc.

Toute activité obligatoire fait l’objet d’une appréciation individuelle. Lorsque le support du contrôle est un travail de groupe, il peut être tenu compte de la contribution de chacun à la production du groupe.
Les activités sont évaluées par une note allant de zéro à vingt.

Les contrôles de connaissances écrits et oraux sont des exercices individuels. En cours de contrôle, un étudiant n’est autorisé à communiquer qu’avec les enseignants ou les représentants de la Direction des études présents dans la salle.

La Direction des études est habilitée à prendre en cours d’examen toute mesure visant à assurer de bonnes conditions de travail et la régularité des épreuves.

Toute absence non autorisée à un contrôle entraîne la note zéro (0).
Si l’absence est motivée, l’étudiant pourrait être autorisé à refaire le contrôle. Il lui reviendra alors de se rapprocher de l’enseignant ou du Directeur des études pour la programmation du contrôle.

Tout étudiant pris en train de frauder lors d’un contrôle se verra attribuer la note zéro pour l’épreuve dans la matière et sans aucune possibilité de faire un test de rattrapage.
En cas de récidive, l’étudiant sera traduit devant le conseil de discipline qui prononcera la sanction la plus appropriée.

Les moyennes par EC ou par Unité d’Enseignement (UE) ainsi que les moyennes semestrielles et annuelles sont obtenues suivant les modalités contenues dans la maquette de la formation.

Les enseignements sont organisés par EC et par unités d’enseignement (UE). Une unité d’enseignement est validée si l’étudiant obtient une moyenne arithmétique au moins égale à 10 sur 20.

Il est organisé un examen de rattrapage conformément aux dispositifs prévus par la loi LMD. Cette décision est laissée à l’initiative du CURI.

En fin de semestre et d’année académique, les résultats sont examinés par un jury constitué de représentants du corps enseignant, qui propose pour chaque étudiant la sanction des études :

  • La validation du semestre
  • Le passage en année supérieure ou l’attribution d’un diplôme en fin

    d’études

  • Un examen de rattrapage

  • Le redoublement

  • L’exclusion

Le passage de la première année à la deuxième n’est possible que pour les étudiants ayant obtenu les 60 crédits ou 70% des crédits, soit 42 crédits.
L’attribution du diplôme est acquise pour les étudiants ayant validé l’ensemble des Unités d’enseignement et ayant soutenu leur projet de fin de cycle (acquisition totale des 120 crédits).

Le Conseil de classe, présidé par le Directeur des études, est chargé de statuer sur les autres cas.

La rédaction et la présentation des projets tutorés, rapports de stage et mémoires de fin de formation doivent respecter les formats définis par le CURI.
Pour être autorisé à soutenir, l’étudiant doit avoir au préalable validé tous les blocs ou unités d’enseignement et obtenu la moyenne générale requise.

ACTIVITESRECREATIVES–REUNIONS–FOYER

Les étudiants peuvent participer à la création et à l’animation de divers clubs scientifiques et culturels.

Ils peuvent organiser des manifestations sportives et culturelles (excursions, représentations musicales, projection de films éducatifs, conférences, etc.).
Toutes ces activités doivent être soumises au visa préalable de l’administration et s’inscrire au programme d’activités du bureau des étudiants.

La supervision des activités socioculturelles et récréatives relève de la Direction des études.

Les étudiants peuvent être autorisés à se réunir dans les locaux du centre pour traiter en commun des questions touchant la vie à l’institut en général.

Le Directeur pourra se faire représenter à ces réunions s’il le juge utile. Préalablement à toute réunion, l’utilisation de la salle doit être autorisée par le Responsable de la Scolarité, en accord avec le Directeur ou le Directeur des études.

ORGANISATION ET DISCIPLINE

Chaque étudiant doit se comporter de la manière la plus civique et observer les règles de bonne conduite à l’intérieur de l’Université

Les étudiants sont invités à avoir une tenue correcte dans l’enceinte de l’Université. Les tenues excentriques ou de nature à attirer l’attention sont à éviter.

Les étudiants doivent veiller à la propreté des locaux (salles de classes, laboratoires, pelouses, allées, blocs sanitaires, etc.) et à la sauvegarde du matériel.
Il est formellement interdit de fumer dans l’enceinte de l’école ou d’introduire des boissons et de la nourriture dans les salles de classe et les laboratoires.

Il est formellement interdit de déplacer ou de sortir dans les couloirs le mobilier de l’école (tables, chaises, tableau, etc.).

Tout affichage non autorisé ou effectué en dehors de l’endroit réservé à cet effet est formellement interdit.

Sauf pour des raisons pédagogiques et sous la responsabilité expresse du professeur, l’introduction et l’utilisation en classe d’appareils électroniques personnels (baladeurs, jeux électroniques, autres appareils similaires,…) sont interdites.

Chaque année et dans chaque spécialité les étudiants doivent procéder à la désignation d’un délégué qui sera l’intermédiaire entre ses camarades et la Direction.

Ces délégués choisissent parmi eux un délégué général et un délégué général adjoint, portes –parole de tous les étudiants.

Seuls les étudiants régulièrement inscrits ont accès aux salles informatiques.

Il est interdit de laisser entrer dans ces salles des personnes étrangères dans les salles de cours. Lors d’un contrôle, toute personne ne possédant pas sa carte d’étudiant sera exclue de la salle.

Les étudiants peuvent utiliser les machines des salles informatiques pour les exercices en informatique, la recherche sur internet ou la bureautique (rapports et mémoires). Toute autre utilisation (jeux vidéo, consultation de sites porno, etc.) est anormale et passible de sanction.

Certaines salles informatiques sont réservées exclusivement pour l’enseignement.

Il est interdit d’introduire dans les salles informatiques des virus ou des programmes susceptibles de mettre en danger l’intégrité du système. Notamment, les jeux ou gadgets reçus par e-mail, clés USB ou sur CD-Rom ne doivent pas être installés.

Tout étudiant qui utilisera les machines des salles informatiques accepte l’ensemble des règles énoncées ci-dessus. En cas de manquement à l’une de ces règles, l’étudiant fautif sera sanctionné par une exclusion temporaire ou définitive des salles informatiques, sans aucune possibilité de recours.

Tout étudiant responsable d’une dégradation du matériel quel qu’il soit, supportera les frais de réparation ou d’acquisition. Si la dégradation est volontaire, l’étudiant sera traduit devant le conseil de discipline.

Tout manquement au présent règlement entraîne des sanctions disciplinaires prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre de l’étudiant fautif. Pour statuer sur les cas de manquements graves à la discipline, il est institué un conseil de discipline composé comme suit :

  • Le Directeur, Président
  • Le Directeur des études, Rapporteur
  • Le Responsable Administratif et Financier, Secrétaire.
  • L’enseignant responsable de la filière de l’étudiant
  • Un représentant proposé par l’étudiant et choisi parmi ses camarades
  • Le délégué général des étudiants

A la demande du Président, le Conseil de discipline pourra entendre l’avis de toute personne concernée par le problème.

Le Conseil de discipline peut se prononcer pour les sanctions suivantes :

  • L’avertissement
  • Le blâme avec avis à l’administration d’origine ou aux parents
  • L’exclusion temporaire de l’établissement pour 5 jours francs ou plus
  • La présentation au Conseil de discipline de l’Université

Le Conseil de discipline est convoqué à la demande du Président.

En cas d’absence du Directeur du Centre, la présidence est assurée par le Directeur des études.
Le Responsable Administratif et Financier, en sa qualité de Secrétaire de séance, consigne sur un registre, le procès-verbal des séances.

les étudiants sont responsables de façon individuelle et collective des actes posés par leurs camarades.

Chaque étudiant du CURI s’engage de manière implicite à respecter le règlement intérieur sous peine d’exclusion quelle que soit la période de l’année universitaire.